Accueil > Réserver / S'abonner > Choisir et préparer vos concerts > Festival Mozart avec Menahem Pressler
Musique de chambre
Festival Mozart avec Menahem Pressler
SAMEDI 05 MAI - CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR D'ART DRAMATIQUE - 19H
Saison 2011/2012
Programme Extraits
Wolfgang Amadeus Mozart
Divertimento pour cordes n° 3 en fa majeur, K138
Wolfgang Amadeus Mozart
Quatuor pour piano et cordes en mi bémol majeur, K 493
Wolfgang Amadeus Mozart
Grande Sestetto Concertante, d'après la Symphonie Concertante, K 364
Télécharger les eNotes de programme en PDF
Tarifs
Tarif unique 18€
Distribution
Roland Daugareil
Violon
Anne-Elsa Trémoulet
Violon
Estelle Villotte
Alto
François Michel
Violoncelle
Menahem Pressler
Piano
David Gaillard
Alto
Eric Picard
Violoncelle
En savoir plus sur le concert

Dans l'écrin de la salle du Conservatoire national d'art dramatique de Paris, 9e – à l'acoustique inégalée, venez retrouver Menahem Pressler – fondateur et pianiste du légendaire Beaux Arts Trio – et les musiciens de l'Orchestre de Paris qui interpréteront les œuvres les plus brillantes de la musique de chambre mozartienne.

Au cœur même de sa musique, la musique de chambre a permis à Mozart d'exprimer sa plus profonde intimité et d'explorer son génie de la composition dans ce qu'il a eu de plus complexe et novateur. Mozart sera là !

Le Quatuor pour piano et cordes en mi bémol majeur est l’expression parfaite d’une synthèse entre musique de chambre et concerto pour piano. Mozart en laissa un second, mais il n’y en aurait pas d’autres, tant ces deux quatuors pour piano et cordes sont des sommets de densité, de subtilité, d’inventivité. Les cordes y sont solistes ou petit orchestre, le dialogue est constant avec le piano auquel n’est octroyé ni solo ni cadence. C’est l’époque des Noces de Figaro, où ce talent de dialoguiste devient art lyrique. Le Divertimento qui précède date de 1772, l’année où le comte Colloredo – avec lequel Mozart aurait tant de démêlés – est élu prince archevêque de Salzbourg. Le compositeur a quinze ans, il honore une commande chantante, pour un mariage ou une fête. Le Sextuor, lui, est la transcription originale de la magnifique Symphonie concertante pour alto et violon, que l’Orchestre de Paris a inscrit à sa saison 2012-2013.

Tarifs à l'unité
plein tarif : 18€ / abonnés de l'Orchestre de Paris : 14€ / étudiants et -28 ans : 10€ / -12 ans : gratuit
Formule 3 concerts
40€
Réservation

Réservation impérative auprès de l'Orchestre de Paris uniquement et 01 56 35 12 12. Attention, le nombre de places est limité...
Placement libre
Conservatoire national supérieur d'art dramatique

2 bis rue du Conservatoire, 75009 Paris.

Biographies

Premier prix de violon et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, il a travaillé avec Pierre Doukan, Yehudi Menuhin, Sandor Vegh, Franco Gulli, Josef Gingold et Isaac Stern. Il obtint le Premier prix du Concours international de Stresa puis ceux de Londres, Naples (Curci), Belgrade et Sion (Varga).
Fondateur et premier violon du Quatuor Ravel pendant dix ans, il a assumé la fonction de premier violon dans plusieurs orchestres, de l’Opéra de Paris à l'Orchestre national de Bordeaux Aquitaine, avant d’être nommé en 1996 à l'Orchestre de Paris. Depuis, il y a joué à plusieurs reprises en soliste, dans des concertos de Mozart, Dvořák, Bruch, Chausson, Bartók ou Prokofiev. Soliste de dimension internationale, fréquemment invité dans les jurys des grands concours de violon, Roland Daugareil est également enseignant, au CNSMDP et donne de nombreuses master-classes. Il joue un Stradivarius de 1708.

Après avoir obtenu un Premier prix au Conservatoire national de région (CNR) de Versailles, Anne-Elsa Trémoulet entre dans la classe de Geneviève Martigny en sonate avec Mathilde Carré et obtient le diplôme supérieur de concertiste.
Elles remportent ensemble le Premier prix d'honneur du Concours UFAM et donnent des concerts dans le monde entier.
En 1999, elle obtient un Premier prix de violon et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon.
Elle se perfectionne ensuite au CNR de Paris auprès de Roland Daugareil et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en formation trio avec piano dans la classe de Christian Ivaldi.
En 2002 elle rejoint l'Orchestre de Paris et poursuit sa carrière de chambriste avec Mathilde Carré ainsi qu'au sein de l'Orchestre de chambre Pélleas.

Estelle Villotte a obtenu un Premier prix d’alto à l’unanimité dans la classe de Jean Sulem et un Premier prix de musique de chambre dans la classe de Bruno Pasquier au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et a bénéficié également de l’enseignement de maîtres tels Droujinine, Barthold Kuijken et James Levine.
Avant d’être membre de l’Orchestre de Paris, elle se produit avec l’Orchestre de l’Union Européenne sous la direction de Bernard Haitink, Carlo Maria Giulini, Sir Colin Davis, Pierre Boulez.
Elle a participé à de nombreux festivals en formation de chambre (Folles journées de Nantes, festival de musique de chambre d’Epinal, Flâneries musicales de Reims, …) et se produit régulièrement avec le Traffic Quintett, quintette à cordes associant la création vidéo à la musique de film.
Estelle Villotte est membre de l’Orchestre de Paris depuis 1998 et joue un alto de Vicenzo Sannino fabriqué à Naples en 1903.

Né à La Rochelle en 1966, François Michel étudie le violoncelle dans sa ville natale avant d’être admis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) dans la classe de Maurice Gendron. Après avoir obtenu un Premier prix à l’unanimité, il est admis en cycle de perfectionnement de musique de chambre avec Régis Pasquier et Roland Pidoux.
De 1990 à 1994, François Michel est titulaire à l’Orchestre philharmonique de Radio France.
En 2001, il rejoint l’Orchestre de Paris au sein duquel il est nommé 3e violoncelle solo, puis 2e violoncelle solo en 2003.
En 2002, François Michel joue en soliste accompagné par l’Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach.
Membre de diverses formations de musique de chambre, François Michel participe notamment à un enregistrement du Sextuor à cordes de Vincent d’Indy aux cotés d’Emmanuel Gaugué, ainsi qu’à celui d’un disque consacré à Brahms et à Schumann pour lequel il collabore avec Roland Pidoux. Au cours de l’été 2005, le quatuor à cordes dont il fait partie est invité à se produire dans le cadre du festival international de Ravinia (Chicago), où il a l’honneur de jouer en compagnie de Christoph Eschenbach.
François Michel s’intéresse également aux styles d’interprétation sur instruments anciens et obtient à l’unanimité, en 1998, un Diplôme de musique ancienne au CNSMDP dans la classe de David Simpson. Depuis, François Michel est régulièrement invité à jouer avec le pianofortiste hollandais Arthur Schoonderwoerd.

Le pianiste Menahem Pressler est une légende vivante. À 87 ans, le fondateur du Beaux Arts Trio continue de circuler à travers le monde avec son style enjoué et vif, après plus de 50 ans de carrière. Il est né en Allemagne et a fui le régime nazi en 1939 pour Israël. Son Premier prix au Concours international Debussy à San Francisco en 1946 puis ses débuts avec le Philadelphia Orchestra et Eugene Ormandy ont lancé sa carrière. Le Beaux Arts Trio fut fondé en 1955 et régna sur le répertoire du trio avec piano jusqu’à ce que ses membres mettent fin en 2008 à l’une des plus grandes histoires de la musique de chambre. Menahem Pressler n’en a été dès lors que plus actif en récital et en concerto. Il poursuit son activité d’enseignant à l’université de musique de Bloomington (Indiana) et dans de nombreuses master-classes. On répétera ici avec une pointe d’humour qu’il a fait ses débuts avec l’Orchestre de Paris en 2011, avec un autre concerto de Mozart, le n° 17.

Né en 1973, David Gaillard commence son apprentissage musical à l'Ecole nationale de musique (ENM) de Mulhouse où il remporte les Médailles d'or de violon, piano et formation musicale. Il poursuit ses études à l'ENM d'Aulnay-sous-Bois où il remporte les Premiers prix d'excellence de violon et alto et le Premier prix de musique de chambre. Reçu premier nommé au CNSMDP de Paris dans la classe d'alto de Jean Sulem, il y remporte le Premier prix à l'unanimité avec les félicitations du jury, ainsi que le Premier prix d'harmonie à l'unanimité et le deuxième prix de contrepoint. Il intègre ensuite le cycle de perfectionnement durant lequel il suit notamment l'enseignement de Bruno Pasquier, Hatto Beyerle, Veronika Hagen. Premier alto de l'Orchestre de Paris, il se produit aussi en formation de chambre avec des artistes comme Christoph Eschenbach, Menahem Pressler, Xavier Phillips, Marc Coppey, David Grimal dans des lieux prestigieux (Festival Messiaen, Nuits musicales catalanes, Théâtre du Châtelet, Salle Pleyel, Festival d'Aix-en-Provence). David Gaillard a collaboré avec l'Ensemble Intercontemporain, l'IRCAM, le Groupe de musique expérimentale de Marseille, l'ensemble Itinéraire, l'ensemble TM+ et fait également partie de l'orchestre de chambre Les Dissonances, et du groupe yiddish Sirba octet. Il est professeur au CNSMDP depuis 2009.


Eric Picard fait ses études au CNSMD de Paris, dans les classes de Maurice Gendron et Philippe Muller où il obtient ses Premiers prix de violoncelle et de musique de chambre. Il poursuit ses études de troisième cycle tout en travaillant avec des personnalités musicales telles que Paul Tortelier, Natalia Chakhouskaya ou János Starker.
Premier prix du Concours international Finale Ligure, Éric Picard est nommé en 1989, à l’âge de 23 ans, premier violoncelle solo de l’Orchestre de Paris.
Membre du trio Hoboken, Il se produit également en musique de chambre avec Victoria Mullova, Dietrich Henschel, Christoph Eschenbach , Menahem Pressler et Richard Galliano, joue en soliste au Concertgebouw d’Amsterdam, au Bunka Kaikan de Tokyo ou la Musikhalle de Hambourg. Ses prestations en soliste à la Salle Pleyel sous la direction des chefs d’orchestres prestigieux – Christoph Von Dohnanyi, Kent Nagano, Christoph Eschenbach et Pierre Boulez – ont été unanimement saluées par la critique qui a reconnu en lui “un musicien au goût sûr et personnel, au jeu généreux mais jamais excessif” (Le Monde).
À la recherche de nouvelles formes de concerts, il collabore avec les compositeurs Marc-André Dalbavie, Bruno Mantovani ou Philippe Hersant afin de concevoir des programmes créatifs et originaux. Il est directeur artistique de Diabolicus. Sa discographie comprend un disque des trios de Fauré et de Vincent D’Indy, À nos Amours avec le chanteur Dietrich Henschel ainsi que l’enregistrement de N’Shima de Xenakis récompensé par le Grand prix de l’Académie Charles Cros.

essays online | essay writing services
VOTRE ESPACE PERSONNEL
FACEBOOK
Partagez cette page avec vos amis sur Facebook.



Rejoignez-nous dès maintenant sur notre page Facebook pour vivre avec nous tous les événements de la saison 2012/2013 !
L'Orchestre de Paris sur Facebook