retour

Marie-Pierre Chavaroche

Harpe

Après quatre années d’études au Conservatoire de Toulon, en piano et en harpe, Marie-Pierre Chavaroche entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) dans la classe de Gérard Devos en harpe, et à Rueil-Malmaison en piano. Sa rencontre avec Lily Laskine, qui l’incite vivement à se diriger vers une carrière de soliste, fut très importante.
Lors du Concours international de Genève, Susanna Mildonian lui offre une bourse d’études pour travailler à ses côtés à la Fondation Ugo e Olga Levi à Venise. Elle obtient son Premier prix au CNSMDP en 1987 et fait une rencontre décisive avec Nancy Allen qui lui propose d’étudier à la Juilliard School à New York, où elle restera cinq ans.
Pendant ces années, elle passera les étés au festival d’Aspen dans le Colorado où elle se produit en récital de musique de chambre et avec l’orchestre du festival. Elle passe également des concours internationaux et obtient divers prix à Bloomington, Kingsville, Paris, Trenton, Cardiff et en Israël, ce dernier lui permettant de jouer le Concerto de Ginastera avec l’Orchestre philharmonique d’Israël.
En 1996, Marie-Pierre Chavaroche est nommée première harpe solo de l’Orchestre de Paris.
Ces dernières années, elle s’est produite dans diverses salles à Copenhague, Amsterdam, au Lincoln Center à New York, à la Cité de la Musique, à l’Auditorium de Dijon avec les solistes de l’Orchestre de Paris, au Théâtre des Champs-Élysées aux côtés de Frédérique Cambreling, Sandrine Chatron et Isabelle Moretti dans le Concerto pour quatre claviers de Bach. Plus récemment, elle a eu la joie de jouer sous la direction de Frans Brüggen le Concerto pour flûte et harpe de Mozart avec Vincent Lucas, à la salle Pleyel.
Après avoir joué dans le cadre des concerts de musique de chambre au Guggenheim Museum de New York en mars 2003, elle a participé au cycle des concerts de musique de chambre au Théâtre Mogador.