L'amour à mort / Manfred de Schumann

mer 06 - jeu 07 fév 2019 20h30
Télécharger les e-notes

L’amour à mort

Teufel Amor de Jörg Widmann rend hommage à l’amour, jusque dans ses aspects démoniaques, tandis que le splendide et rare Manfred de Schumann, lu et interprété par Eric Ruf, marque une forme d'apothéose de la musique romantique.

Créé en 2012 par les Wiener Philharmoniker, Teufel Amor de Jörg Widmann prend sa source dans un poème de Schiller, dont seul un fragment a survécu. Sa portée musicale a inspiré le compositeur en résidence pour cet hymne symphonique qui loue les merveilles de l'amour – y compris dans ses incarnations diaboliques. Après les Scènes du Faust de Goethe et le Paradis et la Péri, Daniel Harding poursuit sa célébration de Schumann en mettant en lumière son ambitieux et touchant Manfred – dont le compositeur partageait certaines des obsessions –, œuvre d’envergure requérant orchestre, chœur et récitants. La dizaine de numéros de la musique de scène se fait rare au concert. C’est l’événement "Schumann" de la saison, avec Daniel Harding.

Rencontre avec Daniel Harding et Eric Ruf à l'issue du concert mercredi 6 février à 22h30 - Grande salle Pierre Boulez

symphonique

Programme

  • Jörg Widmann Teufel Amor
  • Robert Schumann Manfred, poème dramatique

Distribution

  • Daniel Harding Direction
  • Eric Ruf sociétaire honoraire de la Comédie-Française, Récitant
  • Vincent Warnier Orgue
  • Chloé Briot Soprano
  • Victoire Bunel Mezzo
  • Yu Shao Ténor
  • Edwin Fardini Baryton-basse
  • Lionel Sow Chef de chœur
  • Orchestre de Paris
  • Chœur de l'Orchestre de Paris
Paris - Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez
Tarifs 50€ 40€ 35€ 25€ 20€ 10€
Durée - 2h15 avec entracte