Klaus Mäkela / Kirill Gernstein

mer 17 - jeu 18 mars 2021 20h30

Une tonalité solennelle, voire mystique, domine ce programme qui rassemble trois partitions majeures, baignées de spiritualité onirique.

Originellement composée pour piano, La Pavane pour une infante défunte demeure l’une des œuvres les plus populaires de Ravel, qui transcrivit pour orchestre cette évocation élégiaque, pleine de noble gravité, d’une Espagne de songe. 
L’impression de transparence, malgré ce qui sépare les deux œuvres, se retrouve dans le Concerto pour piano n°3 de Bartók, où le compositeur renonce à son style percussif au profit de textures lumineuses, presque mystiques, fondées sur une vision quintessenciée de mélodies populaires.
Testamentaire et inachevée, la Symphonie n° 9 de Bruckner se présente quant à elle comme un bouleversant "Adieu à la vie". Citant nombre de ses œuvres antérieures, le "chantre de Saint Florian" dédie "à la plus grande gloire de Dieu" l’intensité du premier mouvement, avec ses cuivres transcendants, la puissance apocalyptique du Scherzo et le lyrisme à la fois ample et résigné du Finale, qui semble ouvrir sur un autre monde.

symphonique

Programme

  • Maurice Ravel Pavane pour une infante défunte
  • Béla Bartók Concerto pour piano n° 3
  • Anton Bruckner Symphonie n° 9

Distribution

  • Klaus Mäkelä Direction
  • Kirill Gerstein Piano
  • Orchestre de Paris
Paris - Philharmonie, Grande salle Pierre Boulez
Tarifs 52€ / 42€ / 37€ / 27€ / 20 € / 10 €
Durée - 2h avec entracte

Vous pourriez aimer aussi...